Rose-Aurore LEAL, revient sur son expérience en tant que volontaire européenne à l’AVITEM

Vous êtes ici

  • Qu’est-ce qui vous a motivé à intégrer le pôle coopération de l’AVITEM en tant que volontaire ?

Si j’étais déjà familière avec les projets européens de coopération territoriale portés par l’AVITEM, c’est le souhait de travailler dans un environnement multiculturel sur des initiatives européennes d’intérêt général qui m’a poussé à postuler à l’offre de volontariat. L’idée d’approfondir la problématique de l’ouverture des données publiques, un enjeu très concret que je connaissais peu, m’a particulièrement plu. De plus, faisant partie du programme Interreg Youth Volunteer de l’Union européenne, il s’agit d’un volontariat correctement indemnisé. 

 

  • Pendant trois mois et demi, vous avez participé à la mise en œuvre de projets européens, qu’est-ce que cette expérience vous a apporté ?

En tant qu’Interreg Project Partner, j’ai eu la chance de partager le quotidien et les missions des chargés de projets de deux initiatives européennes de coopération des pays de la zone méditerranéenne autour de l’open data : HERIT-DATA et ODEON. Plus concrètement, après cette expérience, je repars avec des compétences consolidées en communication, tant en anglais qu’en français, ainsi que des bases en gestion de projet. Ceci étant, le souvenir que je garderai de mon expérience à l’AViTeM, c’est la bonne humeur d’une équipe inclusive et engagée, ainsi que le soleil d’hiver marseillais.

 

  • Conseillez-vous cette opportunité ?

L’expérience de volontariat Interreg est une aventure que je recommande à toute personne désireuse de s’ouvrir à des thématiques d’avenir et souhaitant donner une dimension internationale à son parcours. Du domaine de la solidarité à celui de l’environnement, au développement des petites et moyennes entreprises en passant par le numérique, il est facile de trouver une mission intéressante et ce dans n’importe quel pays membre de l’Union européenne. A l’AVITEM, j’ai eu la chance non seulement d’avoir mes propres missions, mais surtout l’opportunité d’évoluer sous une supervision bienveillante et de participer aux autres activités l’agence.

 

  • Après ce volontariat, quels sont vos projets ?

Poursuivant mes études en relations internationales à Sciences Po Aix en parallèle, j’entame une nouvelle expérience en stage de fin d’étude à Paris dans le domaine de l’énergie. D’ailleurs, pour obtenir cette mission, le volontariat a été un atout pendant l’entretien. Bien qu’indirectement liés, l’ouverture des données publiques est un enjeu crucial de la transition énergétique. Ainsi, j’ai pu valoriser non seulement les compétences professionnelles que j’ai développées, ainsi que mon apprentissage des problématiques auxquelles je me suis dédiée pendant mon volontariat à l’AVITEM.

Pour en savoir plus sur les opportunités de volontariat européen et Interreg Youth Volunteer :

https://europa.eu/youth/solidarity_fr

https://www.interregyouth.com/