Les solutions fondées sur la Nature, en débat à Marseille

Vous êtes ici

A l’heure où tous les indicateurs environnementaux sont au rouge en Méditerranée, à quelques encablures du Congrès mondial de la Nature de l’UICN qui se tiendra à Marseille du 11 au 19 juin 2020, un collectif d’acteurs (UN-Environnement, UICN, Plan Bleu, Conservatoire du littoral, Weflands international, Tour de Valat) a organisé à Marseille du 22 au 24 janvier 2019, un séminaire sur « la mise en œuvre des solutions fondées sur la Nature (SFP) pour répondre au changement climatique : focus sur la région méditerranéenne ».

 

L’AVITEM est intervenue à deux reprises au cours des travaux :

  • En intervenant à l’atelier consacré au rôle des solutions fondées sur la Nature face aux défis urbains.
  • En participant à la table ronde sur le thème de la perception des SFP et la manière dont elles peuvent être mises en œuvre.

 

Se réjouissant de cette initiative heureuse et bienvenue, l’AVITEM a partagé l’expérience retirée du projet européen MADRE consacré à l’agriculture urbaine qu’elle avait mené à bon port avec ses partenaires en 2018. Ce faisant, l’AVITEM a fait valoir combien l’agriculture urbaine investissait les territoires urbains partout dans le monde, revêtait une dimension essentielle dans l’arsenal des SFN en raison de la diversité économique, sociale et environnementale, des effets entrainés par son développement.

 

Au-delà de ce thème, l’AVITEM a partagé plusieurs messages, sur la nécessité de ne plus laisser l’automobile être l’urbaniste en chef des villes de demain, sur le rôle et la responsabilité des Pouvoirs publics mais aussi sur l’incontournable association des citoyens ainsi que du secteur privé (aménageurs et constructeurs) autour du développement de la Nature en ville, sur la possibilités pour la ville de se construire à partir de la Nature et non plus systématiquement l’inverse comme c’est le cas aujourd’hui, sur le travail collectif et la mobilisation transversale des compétences projet par projet, de tous les acteurs concernés, sur la nécessité de la formation, de l’information et de l’éducation à la Nature en ville, afin de réconcilier les 3 protagonistes du triangle ville-citoyen-nature.

 

Cette manifestation a par ailleurs permis à l’AVITEM de faire un point sur sa coopération avec le Centre de coopération en Méditerranée de l’UICN, établi à Malaga. De nombreux points de convergences et d’objectifs communs ont été identifiés, qui élargissent le champ des actions communes aux deux partenaires que rapproche une communauté de vues sur les urgences environnementales qui se présentent aux territoires urbains en Méditerranée.

 

Bernard Valero

© UICN