Les ateliers interuniversitaires méditerranéens se poursuivent en 2020

Vous êtes ici

Opportunités pour rassembler des étudiants méditerranéens sur un site d’études précis et ainsi coproduire une expertise et expérimenter des solutions vers une aménagement soutenable.

 

Les ateliers interuniversitaires méditerranéens ont été lancés dans le cadre de la 2ème édition de la Méditerranée du Futur consacrée à la jeunesse et à l’innovation en novembre 2018. Leur objet est de constituer une série de références, de concevoir des projets de développement des villes et territoires de demain, de proposer des réponses fortes, voire radicales, sur l’ensemble du pourtour méditerranéen en unissant dans un même comité de pilotage des maîtres d’ouvrage publics (Maires, Présidents de Région et acteurs État, Établissements publics d’aménagement, agences urbaines), des établissements d’enseignement supérieur-recherche du nord,  du sud et de l’est et potentiellement des entreprises œuvrant dans les domaines de l’aménagement et du développement des territoires urbains (entreprises de l’aménagement, promotion immobilière, entreprises de services et/ou bailleurs de fonds).

 

Cette action est fortement soutenue par la Région Sud Provence-Alpes-Côte d’Azur sur deux ans (17K€ par atelier) aux titres de l’aménagement, de l’enseignement supérieur-recherche et de l’internationalisation et par le Ministère de l’Europe et des Affaires Étrangères (15K€ sur l’atelier Marseille-Tétouan).

 

L’AVITEM joue un rôle fondamental de mobilisation des acteurs en amont, d’organisation du collectif et de production et diffusion des résultats qui feront l’objet à chaque fois d’une publication. 

 

Le premier, Marseille-Tanger-Tétouan- Casablanca pour une réflexion sur la ville littorale durable, dans un contexte de développement rapide de deux territoires touristiques entre Tétouan et Ceuta. Cet atelier réunit l’Institut Méditerranéen de la Ville et des Territoires de Marseille (École Nationale Supérieure d’Architecture, École Nationale Supérieure du Paysage et Institut d’urbanisme et d’aménagement régional Aix-Marseille-Université) et École d’architecture de Tétouan.

 

La ville linéaire littorale durable est le fil conducteur des d’une centaine d’étudiants et leurs encadrants. En alternative à la littoralisation, une vallée est mise en projets selon différentes séquences : valorisation touristique d’un village en lisière de massif forestier, nouvelle polarité urbaine et sportive, aménagement de la lagune comme zone naturelle, système de parcs pour le développement retro-littoral de Martil et enfin mutation du front de mer en réaction à la vulnérabilité du trait de cote. Résultats finaux, second semestre 2020.

 

Pour en savoir plus : plaquette de restitution des travaux élaborée par les étudiants