Si cette lettre ne s'affiche pas correctement, cliquez-ici

Avitem

Infolettre
FéVRIER 2020

Interview du mois

Trois questions à Mohamed El Mamy Ould Ahmed Bezeid,

Président de la Région de Dakhlet Nouadhubou en Mauritanie.

 

 

1) Vous avez participé mi-février à un séminaire de partage de connaissances articulé sur les axes de travail du 5+5 Aménagement et Cohésion des territoires d’une part et du Sommet des deux rives d’autre part. Ce séminaire a mis en lumière la capacité des acteurs méditerranéens à identifier les problématiques et à partager les enjeux et les solutions. Au-delà de cette capacité à travailler ensemble, le séminaire a posé la question de la relation entre espaces d’influence (ports, villes-centres, métropoles…) et territoires de l’intérieur. En quoi cet axe de réflexion est-il fondamental en Mauritanie ?

 

En ma qualité de Président de la Région de Dakhlet Nouadhibou, j’ai eu l’honneur de participer à ce séminaire de partage de connaissances, qui portait sur la relation des zones côtières et territoires de l’intérieur de la Méditerranée de l’Ouest à partir de l’exemple de l’alimentation durable et de l’économie circulaire. C’était en quelques sortes un brainstorming de haute voltige qui s’est caractérisé par la richesse des thématiques et la pertinence des apports.

La relation espace d’influence ports-Hinterlands entraine à elle seule d’importantes conséquences sur le plan de l’aménagement. Le port est à la fois un équipement régional et un pion dans une stratégie à l’échelle nationale et internationale. Les ports en Mauritanie sont au service de l’économie générale et dans une proportion assez large, aident au renforcement de différentes activités des villes et par conséquent son rayonnement régional.

Zoom du mois

La décentralisation en cours en Méditerranée : zoom sur le cas particulier du MAROC

 

Partout en Méditerranée, la décentralisation est engagée.

Par voie constitutionnelle, de nouvelles institutions territoriales- Régions, Municipalités, Provinces- se voient transférer des pouvoirs à des autorités élues et jouissant de la personnalité morale. Au Maroc, elle prend la forme d’une régionalisation avancée.

 

Lors d’une conférence à Tanger en janvier 2020, Madame la Professeure Wanda Mastor souligne les limites d’une analyse comparatiste de la régionalisation. Exercice difficile, car le sujet étant éminemment politique, on pourrait presque affirmer qu’il y a autant de régionalisations, de décentralisations, qu’il n’y a d’organisations politiques et administratives des États.  

 

Au plan européen, elle différencie deux types d’organisation : les États Régionaux et les États décentralisés sans autonomie des Régions.  Le premier groupe se compose des pays méditerranéens comme l’Italie, l’Espagne ou le Portugal. Ces États sont unitaires et pour autant constitués des Régions, dont toutes ou parties bénéficient d’un statut d’autonomie. Un nombre limité de compétences sont définies comme étant du ressort exclusif de l’État et pour toutes les autres le pouvoir législatif est donné aux Régions. Dans tous ces pays la dynamique va vers plus de pouvoir aux Régions. Ainsi, prenant l’exemple de l’Italie, Wanda Mastor souligne l’échec du référendum du 4 décembre 2016 qui prévoyait de redonner plus de pouvoir législatif à l’État central.

Séminaire d’action régionale du 30 et 31 janvier en direction des élus régionaux marocains organisé par la Région Occitanie, l’Association des Régions du Maroc et Régions de France avec le soutien financier de l’AFD et institutionnel du Ministère de l’Intérieur marocain

Dernières actualités

RETOUR SUR L'ASSEMBLÉE GÉNÉRAL DU CMI

Le Centre pour l’intégration en Méditerranée (CMI) a tenu son assemblée annuelle...

SUERA : LA TRANSITION ÉCOLOGIQUE AU CŒUR DE LA MONTAGNE !

Le 4 février à Lyon les régions impliquées dans la stratégie de l’UE pour la...

ENQUÊTE LANCÉE PAR HERIT-DATA POUR LA CONSTRUCTION D’UNE PLATEFORME EN LIGNE SUR LA GESTION DES FLUX TOURISTIQUES

Le projet européen HERIT-DATA, dont l’AVITEM est partenaire, a lancé une enquête...

MED-INA : 1ER ATELIER ZÉRO DÉCHET À MIRAMAS

Les partenaires du projet MED-InA se sont donné rendez-vous à Miramas le 20 février...

Appel à projets


"European Social Catalyst Fund" (ESCF)

"European Social Catalyst Fund" (ESCF) est une nouvelle initiative conçue pour avoir un impact significatif sur certains des défis sociaux les plus urgents d’Europe....

Un appel à projets pour favoriser l'agriculture urbaine dans les...

L'Agence nationale de rénovation urbaine (Anru) a lancé le 24 janvier 2020 un appel à projets pour soutenir l'agriculture urbaine dans les quartiers du Nouveau Programme national...
Evénements à venir
/
04/03/2020


Open Data Days - Projet ODEON.


17/09/2020


Conférence régionale "Quelles perspectives pour les...


31/03/2020


Terres d’Innovation by France Tourisme Lab


17/06/2020


World Island Networks (Marseille)


Tout l'agenda

Pour aller plus loin...

 

 

Suivez-nous sur les réseaux :

 

     

 

 

 

 

Nouvelle parution...

 

Nous vous proposons ce mois-ci, de découvrir notre « Guide pour une mobilité quotidienne bas carbone », qui met en évidence les leviers les plus prometteurs pour parvenir rapidement à un report modal depuis la voiture en solo vers des modes actifs ou partagés.

Ce guide, qui est d'abord destiné aux collectivités, invite à adopter une approche systémique s’appuyant sur la complémentarité des modes et des actions mises en place.

 

AVITEM

Groupement d'intérêt public

81-83 Boulevard de Dunkerque
CS 50603 - 13217 Marseille Cedex 02 - France

Copyright AVITEM. All rights reserved

Si vous souhaitez vous désabonner, cliquez ici