HAPPEN : une plateforme pour la rénovation énergétique des bâtiments en Méditerranée

Vous êtes ici

Lancé en Avril 2018, le projet HAPPEN vise à faciliter la rénovation énergétique des bâtiments résidentiels en Méditerranée, en développant une approche et des outils adaptés aux caractéristiques climatiques, environnementales et socio-économiques de cette zone. 

 

Durant sa première phase, le projet HAPPEN a permis le développement d’outils pour la mise en place de cette nouvelle approche, appelée MedZEB (ZEB = Zero Energy Building). Maintenant, il s’agit de mettre ces outils à la disposition des acteurs de la rénovation énergétique des bâtiments (professionnels, utilisateurs, propriétaires, décideurs, investisseurs, organismes financiers…) afin qu’ils puissent les utiliser. Ceci est rendu possible grâce à la plateforme HAPPEN en ligne.

 

La plateforme permettra notamment d’obtenir des propositions de solutions techniques et financières optimales pour la rénovation d’un bâtiment, à partir d’un certain nombre de données concernant le climat, les matériaux utilisés, les caractéristiques du bâtiment, sa position et orientation, etc. En outre, des ressources (documents, cours en ligne, etc.) seront mises à disposition des professionnels pour qu’ils/elles puissent se former à l’approche MedZEB et l’appliquer dans leur travail.

 

Une vidéo réalisée par le chef de file de HAPPEN, le CNR (Consiglio Nazionale delle Ricerche), explique quelques éléments du fonctionnement de la plateforme. Elle est disponible à cette adresse (en Italien sous-titrée en Anglais) : https://www.youtube.com/watch?v=217yE0IpdXY  

 

La plateforme est actuellement en cours de test, mais vous pouvez déjà découvrir le nouveau site web du projet HAPPEN. Vous y trouverez notamment la description de ses objectifs, vous pourrez télécharger les livrables du projet et vous pourrez suivre les dernières actualités. Rendez-vous donc sur : www.medzeb-happen.eu 

 

Inscrivez-vous à l’infolettre trimestrielle du projet HAPPEN : http://eepurl.com/g46tKH

 

Suivez également le projet HAPPEN sur les réseaux sociaux :