Christian Estrosi réaffirme le positionnement stratégique de la Ville de Nice en accueillant l’Ambassadeur Karim Amellal, Délégué Interministériel à la Méditerranée

Vous êtes ici


 

 

Christian Estrosi réaffirme le positionnement stratégique de la Ville de Nice en accueillant l’Ambassadeur Karim Amellal, Délégué Interministériel à la Méditerranée

 

Jeudi 21 et vendredi 22 janvier 2021

 

 

Ce jour, vendredi 22 janvier 2021, Christian Estrosi, Maire de Nice, Président de la Métropole Nice Côte d’Azur, Président délégué de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur, a accueilli l’Ambassadeur Karim Amellal, Délégué Interministériel à la Méditerranée, aux côtés de son Premier Adjoint Anthony Borré et de son adjointe Agnès Rampal, déléguée à l’Euro-méditerranée, aux Rapatriés et au Centre Universitaire Méditerranéen.

 

Pendant les deux jours de sa présence à Nice, des rencontres avec les acteurs culturels, associatifs, universitaires et économiques ont été organisées autour de l’identité et de l’ambition méditerranéenne du territoire.

 

La venue à Nice de Karim Amellal vient conforter le positionnement de Nice comme phare de la politique méditerranéenne de la France, au service d’une Méditerranée positive et concrète. Cet accueil a permis de faire reconnaître le Réseau des Villes Euromed (présidé par la Métropole Nice Côte d’Azur et comptant plus de 100 villes membres) comme un acteur institutionnel incontournable, atout pour la diplomatie française et européenne  et d’insister sur la mise en place d’une stratégie macro-régionale en Méditerranée.

 

Cette visite a été l’occasion pour Christian Estrosi d’aborder plusieurs projets visant à poursuivre l’engagement de Nice et de la Métropole dans le partenariat Euro-Méditerranéen tels que l’organisation par la Ville de Nice du Soixantenaire du Rapatriement en 2022, le projet d’implantation des Archives du Service central des Rapatriés ou encore la création :

 

d’une Maison de la Paix qui regrouperait des initiatives locales en faveur de la Paix et consoliderait la place de Nice comme ville résiliente, ouverte et génératrice d’apports issus de toute la Méditerranée ;
d’une Académie de la Méditerranée, qui dans l’esprit de son concepteur Georges-Marc Benamou, aurait vocation à devenir, à l’instar de l’Académie française, le pôle culturel méditerranéen. Elle serait implantée à Nice, rassemblerait des écrivains et grands penseurs  des pays du pourtour de Mare Nostrum et œuvrerait à la définition de l’identité méditerranéenne au travers notamment d’un Dictionnaire de la Méditerranée ; 
d’un Institut méditerranéen de musique pour la Paix – Orchestre Méditerranée Maghreb qui regrouperait des musiciens professionnels et amateurs, issus de tous les pays méditerranéens.