Si cette lettre ne s'affiche pas correctement, cliquez-ici

Avitem

Zoom du mois

1. « Le coworking, un concept en développement et riche de potentialités »

 

Dans le cadre du projet européen COWORKMED, cofinancé par le programme Interreg MED et conduit par l’AVITEM, les différents partenaires ont été invités à s’interroger sur le terme « coworking », qui ne possède pas de définition officielle ni juridiquement contraignante.
 
Tout d’abord, un espace de coworking vise à construire une communauté dynamique de membres qui partagent une approche et des valeurs communes vis à vis du travail indépendant. Ces comportements incluent notamment la volonté de développer des échanges et d’élargir leurs compétences et leurs opportunités professionnelles en rencontrant d’autres personnes du même état d’esprit; les espaces de coworking constituant souvent le point de rencontre potentiel d'acteurs issus d'univers professionnels différents. Ces espaces de travail partagé sont habituellement conçus de manière « flexible » et « créative » afin d’accueillir au mieux les usagers selon leurs besoins. Par ailleurs, on constate l’émergence d’une volonté de convivialité entre les travailleurs via l’animation et l’organisation de rencontres et d’évènements thématiques rythmant  la vie des lieux.
D’autres dimensions du terme “coworking” méritent d’être explorées, telles que les caractéristiques spatiales et physiques des espaces, la nature et la typologie de leurs interactions avec les autres espaces similaires, les spécialisations sectorielles ou l’histoire organisationnelle.
L’objet du projet COWORKMED consiste entre autres à mener une étude de marché sur les potentialités du coworking à déclencher de nouveaux processus d’innovation, une étude socio-économique sur les avantages sociaux du coworking et les processus d’innovation induits par la demande, ainsi qu’une étude sur les externalités territoriales du coworking dans les zones urbaines et rurales.
 
Le développement du coworking en zones rurales et périurbaines est lui aussi de nature à dissiper l’isolement des travailleurs indépendants, à donner la possibilité d’un retour à une activité professionnelle en recherche d’emplois, ou encore à renforcer l'attractivité de certains territoires.
Au Nord et au Sud de la Méditerranée le « travail partagé » est appelé à occuper une place croissante dans l’organisation du travail, dans la canalisation des espaces urbains et territoriaux, et dans la définition des politiques publiques de développement économique et social.
 

Enfin, s’agissant du Sud de la Méditerranée, le coworking peut être un levier en faveur de l’emploi des jeunes, des femmes et aux nombreuses populations déplacées,
en apportant des réponses au déclassement social et en favorisant leur inclusion professionnelle. 
 
 N’hésitez pas à nous apporter des éclairages et suggestions pour affiner et enrichir la définition que nous proposons : v.vangucht@avitem.org

 

2. Projet MADRE - Metropolitan Agriculture for Developing an innovative, sustainable and Responsible Economy - Métropole et Agriculture Durable, des Relations Equitables

 

I. Objectifs et financement du projet MADRE
 

Co-financé par le programme INTERREG MED, le projet MADRE réunit sept partenaires : l’Agence des Villes et Territoires Méditerranéens Durables (AVITEM, France) qui est chef de file, ANIMA Investment Network (France), l’Institut Agronomique Méditerranéen de Montpellier (CIHEAM-IAMM, France), MedCités (Espagne), la Ville Métropolitaine de Bologne (Italie), l’Université Aristote de Thessalonique (Grèce), et l’Université d’Agriculture de Tirana (Albanie).

Doté d’un budget total de 1.2 million (dont 997.198,74€ est financé par le FEDER) et prévu pour une durée 18 mois, du 1er février 2017 au 31 Juillet 2018, MADRE est un projet de de capitalisation sur le rôle de l’agriculture urbaine et périurbaine dans la capacité d’innovation et de résilience des territoires méditerranéens. Six aires métropolitaines sont concernées par ces activités: Marseille, Montpellier, Barcelone, Bologne, Tirana et Thessalonique.

MADRE vise à renforcer les capacités techniques et politiques des modèles locaux d’approvisionnement de nourriture de six aires métropolitaines méditerranéennes à travers la création d'un cluster transnational d'acteurs de l'agriculture urbaine et périurbaine. 


MADRE s’inscrit ainsi dans l’objectif d’accroissement de l’activité transnationale des clusters et réseaux innovants des secteurs clés de l’espace MED du programme européen transnational INTERREG MED, programme regroupant 13 Etats méditerranéens et financé par l’Union Européenne dans le cadre de sa politique régionale.

 

II. Contexte et enjeux du projet MADRE 

Reconnue comme un levier majeur de l’éco-innovation pour la compétitivité et la durabilité des métropoles, l’agriculture urbaine et péri-urbaine souffre encore d’un manque de reconnaissance et reste largement négligée par les décideurs, la recherche académique et le grand public.

Selon la FAO, un changement de paradigme dans la formulation des politiques agricoles et la planification urbaine est ainsi requis afin de permettre un développement optimal de cette activité et d’assurer sa pérennité. 
Considérée comme un phénomène émergent, l’agriculture métropolitaine permet de relever de nombreux défis urbains, en contribuant à la sécurité alimentaire, à la création d’emplois, à la qualité environnementale ou encore au renforcement du lien social et à la solidarité territoriale entre le milieu urbain et le milieu rural. En région Provence-Alpes-Côte d’Azur, par exemple, les circuits-courts et les AMAP ont connu un engouement croissant et les initiatives se sont multipliées entre les producteurs et les consommateurs. 

III. Les résultats attendus du projet MADRE

1)  Consolider les connaissances existantes en termes de bonnes pratiques permettant d’optimiser les impacts économiques, sociaux et environnementaux de l’agriculture urbaine et périurbaine à travers un catalogue transnational de bonnes pratiques partagé et mobilisé comme outil pédagogique pour tous.

2)  Renforcer les capacités du réseau des acteurs de l’agriculture urbaine et périurbaine, au niveau local, régional et national au moyen de groupes de travail métropolitains et d’une plateforme digitale.

3)  Initier la construction d’un cluster transnational méditerranéen d’acteurs de l’agriculture urbaine et périurbaine qui perdurera au-delà de la durée de vie du projet. 

Dernières actualités

LANCEMENT DU PROJET TRIGEAU

30/03/2017
L'AVITEM a participé les 30 et 31 mars 2017 à Pise à la réunion de lancement du...

Appel à projets

Evénements à venir

Tout l'agenda

REJOIGNEZ-NOUS

 

Instagram AVITEM   Linkedin AVITEM
AVITEM

Groupement d'intérêt public

43, rue de l'Evêché
13002 Marseille - France

Copyright AVITEM. All rights reserved

Si vous souhaitez vous désabonner, cliquez ici