Discours de R.MUSELIER Conférence de presse - L'Europe est-elle au rendez-vous de Provence-Alpes-Côte d'Azur - 3 mars

Vous êtes ici

Renaud MUSELIER, Président délégué de la Région Provence-Alpes-Côte d'Azur, a tenu le vedredi 3 mars 2017, en présence d’Ambroise FAYOLLE, Vice-Président de la Banque Européenne d’Investissement, d’Alain DUMORT, Chef de la Représentation régionale de la Commission européenne à Marseille, et d’Yvon BERLAND, Président d’Aix-Marseille Université, une conférence de presse en amont du Séminaire

« L’Europe est-elle au rendez-vous de Provence-Alpes-Côte d'Azur ».

A cette occasion, la Région Provence-Alpes-Côte d'Azur et la Banque Européenne d’Investissement ont conclu un partenariat de 250 M€ pour la rénovation et la modernisation des lycées de la région.

Il y a un an, notre Région a fait le pari de l’Europe
Avec Christian Estrosi, premier déplacement officiel à Bruxelles en février 2016 :
- Choix fort de sens. Symbole d’une Région que nous voulions  résolument tournée vers l’Europe.
- Nous y avions sécurisé une enveloppe de 250 millions d’euros pour 2016, pour lancer nos politiques et soutenir nos projets.
- Rencontre avec J-C Juncker, Président de la Commission, pour lui présenter nos orientations stratégiques, mais aussi lui dire que nous attendions une Europe au rendez-vous de ProvenceAlpes-Côte d’Azur.

...
 
OUI, l’Europe a été au rendez-vous de Provence-Alpes-Côte d’Azur en 2016 !
C’est un pari indéniablement réussi : plus de 525 millions d’euros engagés par l’Europe sur le territoire de Provence-Alpes-Côte d’Azur. Dynamique record.
 
Seul le prononcé fait foi
 
- Nous avions fixé avec Christian Estrosi un soutien européen « entre 400 et 500 millions d’euros » en 2016 : nous avons dépassé les objectifs que nous nous étions fixés !
- Dans votre dossier presse -> Fascicule qui reprend l’essentiel des fonds, projet par projet, accordés par l’Europe ! - Permet de bien réaliser ce que l’Europe permet :
- 800 000 € pour le Pôle de recherches sur le cancer du pancréas de Marseille (Institut PaoliCalmettes) : équipement en imagerie cellulaire.
- 2 M€ pour l’IHU du Professeur Didier RAOULT, à Marseille.
- 1,5 M€ pour les travaux du parking relais du Pôle d’échanges Nikaia, à Nice.
- 1 ,5 M€ pour une plateforme de recherches sur la filière fruits et légumes dans le Vaucluse.
- 6 M€ pour le déménagement des activités de recherches de DCNS à Ollioules, dans le Var, avec une centaine d’emplois à la clef.
- 10 M€ pour l’installation du TRES HAUT DEBIT partout dans les Alpes de Haute-Provence et dans les Hautes-Alpes.
Mais aussi… - 8 000 € pour Nicolas GODIN, éleveur de brebis, pour protéger son troupeau contre le loup, dans les Alpes-Maritimes.
 
C’est parce que nous nous en sommes donné les moyens :
- Organisation nouvelle, mieux adaptée, qui sera présentée ce matin, pour répondre aux demandes des acteurs.
A la fois pour les fonds européens que la Région engage directement – FEDER, FSE, FEADER et POIA.
Mais aussi pour capter les fonds directement gérés par Bruxelles et soumis par appels à projets !  
Nous avons doublé les investissements européens sur le territoire grâce à cela.
 
C’est sur la base de cette nouvelle organisation, avec ces résultats record, que je veux vous annoncer que nous visons les 2 milliards d’euros de fonds européens sur la totalité de la mandature.
1 milliard de fonds structurels, ceux que l’on gère, et que nous allons consommer entièrement.
1 milliard de fonds thématiques de la Commission, pour lesquels nous nous sommes structurés pour aider les forces vives de la région à remporter des appels.
2 milliards d’euros, c’est une année d’exercice budgétaire en plus. A nos six années de mandat, c’est une septième qui s’ajoute ! Pour un salarié, ce serait l’équivalent, non seulement d’un 13e mois, mais même d’un 14e !
 
Seul le prononcé fait foi
 
Déjà, notre dynamique s’amplifie pour 2017, puisque je vous annonce que 18 appels à projet sont publiés aujourd’hui sur le FEDER et le FSE, pour plus de 90 M€ d’engagement.
Innovation, Smart Région, efficacité énergétique dans les logements, transports, formation, emploi : toutes les thématiques sont concernées !
Pour y parvenir comme en 2016 - Député européen, membre de la Commission Transports et Tourisme, je m’engage chaque année, car plusieurs milliards d’euros sont à notre portée.
 
En 2016, pas moins de 11 milliards d’euros en jeu :
- Beau résultat avec 5,5 M€ obtenus pour la Ligne Nouvelle PCA (études).
- Travail engagé avec le GPMM, qui ne défendait aucun dossier par le passé et que nous aidons désormais pour être acteur !
- Résultats obtenus par Aix-Marseille Université, qui a un permanent à Bruxelles dans nos bureaux régionaux, ce qui lui a permis de passer, de 7 M€ de fonds européens entre 2007 et 2009, à 17 M€ entre 2014 et 2016 !
 
Comme le Pôle OPTITEC, et je veux saluer la présence parmi nous de Ziga Valic, Chef de bureau des affaires européennes, qui a obtenu 2 M€ ces trois dernières années, dont 804 000 € pour 4 PME du Pôle ! Nous allons ainsi prochainement accueillir un permanent du Conseil départemental des Bouches-du-Rhône à Bruxelles.
 
Et aujourd’hui, avec l’aide de la Banque Européenne d’Investissement, nous agissons concrètement pour nos 190 000 lycéens : C’est la BEI, qui aujourd’hui vient à Marseille par l’intermédiaire de son Vice-président Ambroise Fayolle. Merci de soutenir notre programme de réhabilitation des lycées de tous nos territoires. - Nous sommes fiers que vous ayez identifié avec notre Région une terre d’excellence, que vous ayez choisi avec vos critères d’excellence notre Région, Provence-Alpes-Côte d’Azur.
 
Ce sont 250 M€ d’investissements qui sont rendus possibles par l’accord d’un prêt historique pour notre Région, auquel nous ajoutons 250 M€ d’investissements de fonds régionaux.
- On parle ici de la construction de 3 lycées neufs, de la réhabilitation de 9 lycées, mais aussi de construction d’installations sportives dans 19 autres lycées ! 
Comme à Barcelonnette, où ces investissements vont servir à installer une liaison chaude entre la cuisine du lycée et l’internat.
Comme à Cagnes-sur-Mer, au Lycée Auguste Renoir, où la mise en accessibilité aux personnes à mobilité réduite va être assurée.
Comme à Hyères, où le lycée Costebelle sera doté d’installations sportives nouvelles !
Comme dans les Bouches-du-Rhône, avec 3 lycées neufs trop longtemps attendus par les élèves et leurs familles : Saint-Mitre, Allauch et Châteaurenard, pour un total de 100 M€.
Seul le prononcé fait foi
 
- Mais aussi des opérations d’amélioration de l’efficacité énergétique des bâtiments éducatifs, comme au lycée Aubanel d’Avignon, avec des économies d’énergie et de financements à la clef.
 
Commission européenne, Banque Européenne d’Investissement, Aix-Marseille Université : notre présence collective aujourd’hui démontre la force de ce partenariat. C’est la preuve que le pari sur l’Europe est un pari payant !
 
C’est tout l’objet du séminaire qui va suivre et auquel vous êtes bien évidemment conviés : montrer aux forces vives du territoire que OUI, l’Europe est pleine de possibilités et d’opportunités. Que si l’on s’en donne les moyens, si on est épaulé par des collectivités performantes et qui travaillent main dans la main avec les institutions européennes, l’Europe sert si on sait s’en servir. Et cette ambition que nous portons ici est très claire : au-delà des fonds européens, c’est de faire de Provence-Alpes-Côte d’Azur une grande Région européenne. Parce que c’est sa nature et sa vocation.